Sélectionner une page

Il nous fait partager avec ses mots et sa spontanéité son expérience bordelaise.

Beau Haake est Américain

Il finit son Master en Supply Chain à Kedge Business School tout en effectuant un stage de fin d’études chez Michelin à Clermont Ferrand qui se termine à la fin d’année. Après quoi il recherchera un emploi en France ou aux Etats-Unis.
Marié à une Française originaire de Bretagne, nous avons trois enfants.
Après avoir travaillé aux Etats-Unis pendant 7 ans, nous avons pris la décision de faire découvrir ce beau pays à nos enfants.
Par chance un master dans un programme international exigeant existait à Bordeaux et j’ai été sélectionné, j’avais pour parrain Mr Jean Garang.

Nous ne connaissions pas Bordeaux que nous avons adoré découvrir.
Ma première rencontre avec les habitants fût une invitation à vendanger dans un château tenu par des amis de mes voisins. J’ai appris que tous les Bordelais ont un ami dans un château !
En travaillant à côté des Bordelais, j’ai découvert leur passion pour leur terroir et leur désir de faire partager cela aux étrangers. Au repas qui a suivi les vendanges on m’a parlé de vin, de foie gras, d’huitres, et toute sorte de bonne nourriture régionale dont on m’a assuré qu’elle était meilleure que les hamburgers de chez moi. Pendant mon séjour à Bordeaux j’ai goûté à tous ces délices, et effectivement, c’était quand même mieux que les hamburgers !

Nous avons été accueillis chez des Bordelais et nous avons reçu des Bordelais chez nous.
Ils apportaient des fleurs pour ma femme, des jouets pour mes enfants, et une bouteille pour moi ce qui nous a très agréablement surpris. Nos invités aux Etats-Unis ne nous ont jamais traités ainsi.

J’aimais me promener en vélo pour découvrir la ville, les quais et la nature autour de Bordeaux. J’aimais bien traverser la ville en suivant la Garonne vers l’océan. Quand il faisait beau, j’en profitais pour pêcher dans le bassin d’Arcachon et faire du bodyboard au Truc Vert. Pour moi, les pistes de vélo, la proximité de l’océan et les espaces verts sont une des plus grandes richesses de Bordeaux.

Et le plus grand défaut, c’est le trafic.

Je garde un souvenir fort de Bordeaux Alumni et des deux soirées mémorables.
En effet, ces jours-là je me suis rendu à la Mairie avec deux amies de Kedge sans imaginer ce qui nous attendait, cette superbe réception organisée par la Ville. On avait l’impression d’être connu personnellement par les organisateurs et les responsables de Bordeaux Alumni et par nos parrains.
Toute la soirée tournait autour de nous et du désir de la ville de nous accueillir à bras ouverts.

Un grand merci à Bordeaux Alumni et à mon parrain pour ces souvenirs qui ont impacté ma vie.