Sélectionner une page

Brainify édite des solutions visant à améliorer la performance commerciale des e-commerçants.

Présentez-nous vos Alumni

J’ai participé aux deux premières cessions du programme.

J’ai eu deux profils d’étudiantes très différents :

  • Serena, une italienne étudiante à Science Po
  • et Si, une chinoise étudiante en école de commerce à Kedge business School.

Je cherchais des profils en cohérence avec les besoins de mon entreprise (internationalisation pour l’une, contrôle de gestion pour l’autre).

Les deux expériences ont été différentes mais très positives.

Vos Alumni ont-elles pu approcher votre entreprise ?

Serena y a effectué un stage, elle a réalisé une étude de marché sur l’internationalisation de Brainify.
Elle a pu mettre en pratique sa méthodologie de Sciences Po.
Serena s’est très bien intégrée à l’entreprise, a vécu l’effervescence, le mode « sprint » et l’agilité d’une Start Up.
Nous avons gardé le contact et elle sait qu’elle peut m’appeler si elle a besoin de conseils.

Quant à Si, elle a visité mon entreprise, a partagé les enjeux du financement d’une Start Up.
Nous avons passé du temps ensemble à échanger sur nos cultures : elle a vécu une expérience très différente qui l’a je crois mise face à des choix de vie.
Ces échanges m’ont beaucoup apporté.
Si s’est également beaucoup investie dans le programme Alumni et cela l’a aidée à s’intégrer.

Quel genre de parrain êtes-vous ?

J’essaye d’inviter mes Alumni dans mon écosystème professionnel en les conviant à des événements du Digital afin qu’ils en mesurent la dynamique.

J’aime bien que le lien déborde de la sphère professionnelle.
J’ai rencontré la mère et le frère de Serena avec qui nous sommes allés déguster des huitres sur le bassin d’Arcachon.

Si est venue à la maison, m’a demandé mon avis concernant le CV de son copain.

Elles ont toutes les deux rencontré ma famille.

Qu’est-ce qui vous a poussé à participer au programme Alumni ?

Quand je suis arrivé à Bordeaux il y a 12 ans j’ai été accompagné par BGI avec qui j’ai gardé des liens assez forts, ce sont mes anges gardien.

Quand ils m’ont sollicité pour Bordeaux Alumni, j’ai naturellement répondu présent et nous avons formé le premier duo.

Et je rempile.

Quel sens donnez-vous à cette démarche ?

On s’enrichit personnellement en découvrant d’autres cultures et d’autres façons de penser, une autre vision, d’autres méthodes qui sont autant de matières pour échanger.