Sélectionner une page

Lika Tchipashvili est géorgienne.
Elle est en master 2 «Histoire et Philosophie des Sciences» à l’Université Bordeaux Montaigne.

Lika a intégré le programme Bordeaux Alumni en novembre 2015, année où elle a également endossé pour un an le rôle de jeune Ambassadrice de la Géorgie en France.
Sélectionnée sur concours, elle a pour mission de favoriser les liens avec de jeunes géorgiens résidant à l’étranger et de faire connaître la Géorgie et sa culture aux jeunes étrangers.

Première vision de Bordeaux, premières impressions ?

Ville majestueuse, impressionnante et très « chic ».

Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les étudiants étrangers ?

Oui, surtout l’Université Bordeaux Montaigne qui a une grande tradition d’accueil des étudiants étrangers dans de bonnes conditions.

Bordeaux ville dynamique ?

Sûrement. Une référence mondiale en termes de dynamisme. Ma première visite à Bordeaux remontait à 2010.
En six ans la ville a énormément changé avec ses nouveaux projets comme le Pont Chaban Delmas, le nouveau stade, la Cité du Vin, l’extension des lignes du tram etc.

Un bon plan à partager ?

Se détendre Place Camille Julian à la terrasse d’un café, puis entrer dans le cinéma Utopia, et enfin, traverser le Pont de pierre à pied pour ressentir la magie de Bordeaux.

Vos promenades favorites dans Bordeaux ?

Les Quais de la Garonne.
Pour moi, c’est Le lieu bordelais: agréable, relaxant, mais aussi audacieux et impressionnant.
On se sent à mi-chemin entre le présent et le passé quand on contemple le fleuve et qu’on admire l’architecture des quais. De plus, l’éclairage est vraiment féérique avec ces lampions colorés. Tout cela me fait rêver et m’inspire.

Sortir de Bordeaux pour aller où ?

A Arcachon, pour monter en haut de la plus haute dune d’Europe, la dune du Pyla et puis à Lacanau pour se baigner à l’océan.

Ce que vous êtes fière de montrer ?

La Place de la Bourse, lieu merveilleux, authentique et si bordelais.

Bordeaux ville de privilégiés ?

Oui, surement, je dirais que vivre dans ce site Patrimoine mondial de l’UNESCO c’est déjà un privilège.
Et puis c’est une ville où l’on profite de la qualité de l’air, des transports publics, des espaces verts et évidemment du vin et de l’architecture.

Bordeaux ville cosmopolite ?

Plutôt « bordelaise ».

Votre avis sur le campus bordelais ?

C’est l’un des meilleurs campus européen avec ses espaces verts, bibliothèques, salles de sport, cafétérias, cité U et restaurants universitaires.
Il nous offre un cadre de vie vraiment pratique et convivial.

Bordeaux en trois mots clefs ?

Miroir d’eau, Architecture, Vin.

Votre quartier préféré ?

J’aime le quartier Gambetta entouré d’immeubles du 18me siècle, et situé à proximité de la librairie Mollat.

Que pensez-vous de la relation que Bordeaux entretient avec son vin ?

C’est une relation particulière.
L’ouverture de la Cité du Vin illustre la volonté de la Ville de présenter certes son offre bordelaise, mais également de découvrir la culture viti-vinicole d’autres pays.
En ce sens, je me réjouis car en 2017, la Géorgie (en tant pays qui produit du vin depuis 8 000 ans), sera le premier pays invité par la Cité du Vin à faire connaître sa viticulture aux Bordelais.

Le plus gros défaut de Bordeaux ?

Les embouteillages.

La plus grosse qualité de Bordeaux ?

Ses transports publics.

Votre place préférée ?

La place des Quinconces, surtout en automne quand elle est totalement recouverte de feuilles mortes, c’est magnifique.

Votre lieu dérobé préféré ?

La Foire aux Plaisirs.
Les Manèges de Bordeaux avec les attractions et les gourmandises.

Le plus beau projet pour la ville ?

Le Miroir d’eau, Bordeaux est inimaginable sans cette construction. Il est tellement magnifique que je souhaiterais le construire dans mon pays d’origine.

Votre « événement » bordelais préféré ?

La fête du fleuve que je recommande à tout le monde car c’est une vraie fête avec ses animations navales et le spectaculaire feu d’artifices illuminant et colorant le ciel bordelais.

Qu’est-ce que le programme Alumni ?

Bordeaux Alumni c’est un programme génial qui relie la ville de Bordeaux avec le monde entier.
En tant qu’Alumni, on est « engagé » en agissant comme de jeunes Ambassadeurs de Bordeaux pour « porter » son image et contribuer à son rayonnement et à son attractivité à l’international.
De plus, Bordeaux Alumni s’inscrit dans la continuité d’un rapprochement franco-géorgiens sur le long terme et entre en parfaite cohérence avec mon autre mandat d’ambassadrice.

Resterez-vous en contact avec la communauté Alumni ?

Oui, sûrement.
Au cours du projet, on tisse également des liens amicaux qui sont précieux et que je voudrais préserver dans l’avenir.

Qui est votre marraine et comment s’appelle son entreprise ?

Ma marraine est Mme LAURICH Jutta, juriste franco-allemande.
Son Cabinet est chargé de conseiller les entreprises ayant une activité sur le marché franco-allemand.

Votre marraine a-t-elle joué le jeu d’ALUMNI ?

Bien sûr, on échange régulièrement sur le projet, la ville … mais elle m’a également fait découvrir la cuisine française !