Sélectionner une page

Il suit actuellement un double cursus en Relations Internationales à l’Université du Rosario en Colombie et un master 2 en Gestion des Risques dans les Pays du Sud en France à l’IEP de Bordeaux.

Dans le cadre de ses études, il va passer six mois en stage au sein du William J. Perry Center for Hemispheric Defense Studies à Washington D.C.

Son parrain est le chef d’entreprise Olivier Carles.
Le Match Parrain Alumni a totalement opéré.

Première vision de Bordeaux, premières impressions ?

Une ville française proche de la mer, où l’on boit du vin et où l’on sait profiter et prendre du bon temps.

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est avéré vrai ?

Le vin est fondamental dans la culture bordelaise.

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est avéré faux ?

Il n’y a que du vin à Bordeaux.

Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les étudiants étrangers ?

Oui, elle permet un rapprochement plus étroit entre l’étudiant étranger et la culture.

Bordeaux ville dynamique ?

Oui, Bordeaux offre non seulement des activités autour du vin mais aussi une position privilégiée proche de la mer, de la Dune du Pilat.
Et les événements culturels et gastronomiques sont nombreux.

Les étudiants français sont-ils accueillants vis à vis des étudiants étrangers ?

En général les étudiants français accueillent très bien les étudiants étrangers.
Cependant, dans toutes les relations sociales les différences culturelles peuvent poser un problème dans l’établissement d’une relation durable.
A ce titre les français sont un peu frileux et aiment restent entre eux. Se faire de vrais amis français prend du temps.
Mes relations sociales avec les français ont été magnifiques, mais je crois que cela est dû à ma bonne maîtrise de la langue, c’est plus dur pour ceux qui ne parlent pas bien.

Un lieu bordelais très « étudiant étranger friendly » ?

Le pub the Houses of Parliament dans le vieux Bordeaux.

Bordeaux ville chère ?

La vie en France est déjà très chère en comparaison des autres pays européens. Si on utilise le « Kebab » comme point de repère on peut dire que Bordeaux est une ville chère.

Un bon plan à partager ?

Visiter le village de Saint-Emilion.

Vos promenades favorites dans Bordeaux ?

Le centre, les quais et le jardin public.

Sortir de Bordeaux pour aller où ?

Biarritz, Arcachon et Lacanau.

Ce que vous êtes fier de montrer ?

Ma connaissance du vin, le fromage et le mot « chocolatine ».

Avez-vous déjà partagé le repas d’une famille bordelaise ?

Oui, et c’était magnifique : cette culture du vin, du fromage…

Etes-vous déjà entré dans un intérieur bordelais ?

Oui, et ils sont plutôt anciens.

Bordeaux ville de privilégiés ?

Oui, une ville bourgeoise : des châteaux et des vacances au bord de la mer.

Bordeaux ville pleine d’énergie ?

Parfois, l´hiver il n’y a pas grande chose à faire, en revanche l´été est magnifique et plus vivant.

Bordeaux ville connectée ?

Oui, il est simple d’aller à Paris et sur la Côte d’Azur en bus.

Votre avis sur le campus bordelais ?

Malgré sa grande taille celui-ci ne dispose pas des espaces nécessaires à la vie étudiante : pas de bibliothèques, imprimantes et photocopieuses accessibles H24 et 7 jours sur 7.
C’est également vrai en centre-ville. J’ai compris qu’en France il est compliqué de trouver des espaces ouverts à toute heure.
Pour les étudiants étrangers, c’est une mauvaise surprise.

La culture est-elle accessible aux étudiants étrangers ?

Oui, très accessible, il y en a pour tous les goûts.

Votre musée préféré ?

Le Musée d’Aquitaine.

Bordeaux en quelques mots clefs ?

Chaleureuse, tranquille.

Votre quartier préféré ?

Saint Michel.

Ce qui ne doit pas changer ?

Les quais et la place de la Bourse.

Votre place préférée ?

Les Places du Parlement et Camille Julian.

Votre expression bordelaise favorite ?

Chocolatine !

Vous reviendrez à Bordeaux ?

Oui! Une, deux, trois fois…

Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ?

Construire plus d’espaces sportifs.

Votre « événement » bordelais préféré ?

La Fête du vin.

Resterez-vous en contact avec la communauté Alumni ?

Oui.

Qui est votre parrain et comment s’appelle son entreprise ?

Olivier Carles, sa société, Actance travaille sur la gestion de projets auprès des entreprises.

Votre parrain a-t-il joué le jeu d’Alumni ?

Oui, et très bien.

Avez-vous pu approcher son entreprise?

Oui, j’ai découvert son métier.

Avez-vous rencontré sa famille? Vous a-t-il invité chez lui ?

Oui, plusieurs fois !

Que retenez-vous de cette expérience ?

J’ai appris à mieux connaitre la culture française et surtout celle du Sud-Ouest.
La relation avec mon parrain est devenue une amitié, c’est l’expérience la plus importante que je rapporterai avec moi.
A la fin, ce qui compte de mon séjour à Bordeaux, ce n’est pas tant la ville que les personnes que j’ai rencontrées et les amis que je me suis faits.