Sélectionner une page

Raji est étudiant en Master 1 de Management à l’IAE (Institut d’Administration des Entreprises) après une Licence Professionnelle et une première année de Master en Stratégie et Management de l’innovation au Maroc.

Actuellement en stage de fin d’études en marketing, il compte l’année prochaine terminer son master 2 avant de rentrer chez lui.

Première vision de Bordeaux, premières impressions ?

Une très belle ville, propre et sûre, pleine de jeunes et où il fait beau. J’ai apprécié le fait de voir des gens faire du sport le long de la Garonne.

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est avéré vrai ?

Une ville calme, propre et verdoyante.

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est avéré faux ?

Des gens très ouverts et chaleureux. A l’école, c’était difficile de créer des liens.

Justement, Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les étudiants étrangers ?

J’ai été très bien accueilli par les services administratifs de mon école, et par mes professeurs.
Par contre les camarades de classe, même s’ils sont cultivés et respectueux, m’ont semblé peu ouvert aux étudiants étrangers.
J’ai essayé de m’intégrer à travers des associations dans lesquelles je jouais un rôle actif mais cela n’a pas été facile.

Bordeaux ville dynamique ?

Oui, une ville qui bouge, pleine de nouveaux projets : la Cité du vin, la Cité numérique, l’aéronautique et les biotechnologies qui se développent de plus en plus.

Un lieu bordelais très « étudiant étranger friendly » ?

La Place de la victoire.

Bordeaux ville chère ?

Cela dépend ! Si l’on compare à ma ville d’origine Casablanca, c’est plus cher. Mais si on compare à Paris ou à Londres, c’est beaucoup moins cher, avec une qualité de vie supérieure.

Un bon plan à partager ?

Visiter le Jardin Public, passer un week-end à Arcachon.

Vos promenades favorites dans Bordeaux ?

Les quais, la rue Sainte-Catherine, le Jardin Public et le Jardin Botanique.

Sortir de Bordeaux pour aller où ?

A Arcachon, au Cap-Ferret, à la dune du Pilat, à Bayonne…

Ce que vous êtes fier d’avoir fait ?

Des efforts d’intégration!
En fréquentant des étudiants de différentes nationalités et en maintenant le contact.
Ainsi j’ai joué un rôle actif dans des associations et contribué à leur développement.
J’ai intégré l’association de notre école (IAE Big) pour qui j’étais chargé des partenariats avec les entreprises. Tous les membres étaient français, il y avait une bonne ambiance. Grâce à cette fonction j’ai pu rencontrer un entrepreneur marocain. J’ai par ailleurs créé quelques liens avec des décideurs économiques grâce à Bordeaux Alumni.

Etes-vous déjà entré dans un intérieur bordelais ?

Oui, quelquefois, chez des camarades de classe.

Bordeaux ville de labeur ?

J’ai constaté que les gens travaillent bien et sont sérieux, ce que j’apprécie.

Bordeaux ville de privilégiés ?

Je crois que tout le monde y a sa chance. Une ville d’égalité, de justice à mon avis.

Bordeaux ville pleine d’énergie ?

Ville pleine de jeunes, ville où une bonne partie de la population pratique le sport. J’y perçois les personnes comme dynamiques et actives.

Bordeaux ville connectée ?

L’IAE par exemple a plusieurs partenariats avec d’autres écoles à l’international et plusieurs établissements professionnels. Le fait de vivre à Bordeaux est une chance, à condition de bien s’entourer et de savoir saisir les opportunités.

Votre avis sur le campus bordelais ?

Celui-ci est bien organisé, bien desservi.
J’adore le campus de mon école qui est tout neuf avec des équipements spécialisés. Je sais que la tâche n’est pas terminée mais les conditions des standards internationaux sont déjà là.

La culture est-elle accessible aux étudiants étrangers ?

Oui, bien sûr.
Il y a différentes manifestations culturelles organisées par la Ville ou par l’Université. Les musées et les bibliothèques sont très intéressants.

Votre musée préféré ?

Le Musée d’Aquitaine

Votre lieu de sortie favori ?

Les restaurants sur les quais au bord de la Garonne.

Bordeaux en trois mots clefs ?

Bien être, sécurité, diversité.

Votre quartier préféré ?

La ville de Pessac pour son côté nature et son calme. J’ai pu y faire du sport tout le temps.

La plus grosse qualité de Bordeaux ?

La diversité culturelle.

Ce qui ne doit pas changer ?

Les espaces verts, les jardins, les parcs.

Votre place préférée ?

Le Miroir d’eau

Votre expression bordelaise favorite ?

Chocolatine

Votre poète français préféré ?

Victor Hugo

Un souvenir précieux ?

La soirée de lancement de Bordeaux Alumni dans les salons de la Mairie de Bordeaux.

Vous reviendrez à Bordeaux ?

Oui, pour étudier ma deuxième année de Master.
Mais après avoir obtenu mon diplôme et être reparti au Maroc. Et j’y reviendrai certainement un jour avec ma femme.

Une chose à dire, à demander au Maire de Bordeaux ?

Qu’il prenne soin de la liberté actuelle accordée aux jeunes.
Qu’il incite les citoyens bordelais à accueillir les étrangers plus chaleureusement.

Le plus beau projet pour la ville ?

La Cité numérique : ça permet à la ville de s’adapter aux nouveaux impératifs.

Votre « événement » bordelais préféré ?

Le Marathon de Bordeaux, malgré le fait que la participation soit trop chère.

Votre bilan bordelais ?

J’ai passé une très bonne année, et j’en garde de très beaux souvenirs.
J’ai fait du bon travail au niveau de mon école et j’ai eu de bons résultats. J’ai établi plusieurs contacts et je me suis bien amusé.
L’intégration reste difficile, il faut fournir beaucoup d’efforts pour faire sa place auprès des bordelais.

Qu’est-ce qu’Alumni en quelques mots ? Qu’est-ce que le programme Alumni ?

C’est un programme bénéfique aux étudiants et aux chefs d’entreprises, à travers la mise en réseau, le partage d’expériences, d’idées et de conseils. En tant qu’étudiant étranger, j’ai trouvé cette expérience unique et valorisante. Je reste en contact avec mon parrain et plusieurs Alumni. Je remercie infiniment le Comité d’organisation du programme.

Resterez-vous en contact avec la communauté Alumni ?

Oui sans doute, avec les alumni, mon parrain, et les chefs d’entreprise désireux d’échanger.

Qui est votre parrain et comment s’appelle son entreprise?

Mon parrain est Eric Fouillade, il est responsable des ventes dans une entreprise qui fabrique du carton ondulé, SMURFIT KAPPA.

Votre parrain a-t-il joué le jeu d’ALUMNI ?

Oui, il était vachement aimable, chaleureux et plutôt amical, c’est ce que j’ai le plus apprécié.
Je garde le contact avec lui, et je l’inviterai à visiter mon pays.
Son entreprise innovante ne cesse de s’adapter aux besoins de sa clientèle, ce qui m’intéressait beaucoup car j’ai reçu une formation en innovation et ses conseils m’ont énormément servi pour avoir une idée de ce qui se passe réellement dans le monde professionnel dans ce domaine.
Nous nous sommes rencontrés pas mal de fois pour discuter autour d’un plat ou d’un verre.

Bordeaux Alumni…. et après? Comment voyez-vous la suite ?

Londres Alumni, ou Casablanca Alumni.
Ca dépend de mes projets futurs, de si j’effectue un Doctorat à Londres avant de rentrer au Maroc, ou de si je rentre directement au Maroc pour transmettre cette idée d’Alumni et diffuser l’information sur Bordeaux pour les marocains voulant investir en Europe.

Enfin je voudrais remercier toute la communauté Alumni et spécialement, Bordeaux Gironde Investissement pour tous les événements d’une grande valeur ajoutée.