Sélectionner une page

Thomas arrive de Vicenza au Nord de l’Italie, région connue pour l’orfèvrerie, les villas d’Andrea Palladio et le vin. Le Veneto est en effet la première région viti vinicole d’Italie.
Tommaso a étudié l’œnologie à Padoue.

A Bordeaux il est étudiant boursier dans un master international de Bordeaux Sciences Agro et de l’ISVV Institut des Sciences de la Vigne et du Vin). Il rêve de diriger un domaine viticole. Il est en stage chez Sovivins et a également effectué un stage au Chateau Palmer.

Première vision de Bordeaux, premières impressions ?

Une ville magnifique, marquée par l’air de l’Atlantique.

Le cliché que vous aviez en tête et qui s’est avéré vrai ?

Les repas sont très copieux !

Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les étudiants étrangers ?

Oui, c’est une ville très accueillante.

Bordeaux ville dynamique?

Très dynamique, pendant mon séjour de deux ans j’ai observé beaucoup de changements et l’émergence de nouveaux projets.

Les étudiants français sont-ils accueillants vis à vis des étudiants étrangers ?

Ils ne sont pas particulièrement accueillants mais je pense que c’est aussi aux étudiantes étrangers d’essayer de s’intégrer.

Un lieu bordelais très « étudiant étranger friendly » ?

Le quartier Saint-Michel !

Bordeaux ville chère ?

Par apport au Nord de l’Italie, la vie y est plus chère de 25% à peu près.

Vos promenades favorites dans Bordeaux ?

Le marché des capucins, Saint Michel, les quais, le Jardin Public.

Ce que vous êtes fier de montrer ?

La Place de la Bourse.

Avez-vous déjà partagé le repas d’une famille bordelaise ?

Oui, j’ai essayé de limiter le foie gras, mais pour le reste c’était super !

Bordeaux ville de labeur ?

La juste quantité.

Bordeaux ville de privilégiés ?

Non

Bordeaux ville pleine d’énergie ?

Oui

Bordeaux ville connectée ?

Oui

Bordeaux ville cosmopolite ?

Oui

Votre avis sur le campus bordelais ?

Il est bien organisé mais un peu moche.

La culture est-elle accessible aux étudiants étrangers ?

Oui

Votre musée préféré ?

Le Musée d’Aquitaine.

Votre lieu de sortie favori ?

Le Jardin public

Bordeaux en trois mots clefs ?

Vin, Jazz, Lumière.

Votre année bordelaise ressemble-t-elle à ce que vous aviez imaginé ?

J’ai beaucoup aimé la ville et j’ai réalisé que je pourrais projeter d’y rester.

Votre quartier préféré ?

Saint Michel

Que percevez-vous de la jeunesse française ? Bordelaise ?

Elle n’aime pas trop faire la cuisine et prend presque tous ses repas dehors.

Que pensez-vous de la relation que Bordeaux entretient avec son vin ?

C’est une belle relation, mais il faut connaître les bons endroits pour ne se faire pas « avoir ».

La plus grosse qualité de Bordeaux ?

Le tram, la propreté.

Votre place préférée ?

La Place de la Bourse

Votre expression bordelaise favorite?

Gavé

Un souvenir précieux ?

Une bouteille de vin d’un grand château.

Vous reviendrez à Bordeaux ?

Sûrement

Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ?

Il faut améliorer le quartier de la place de la Victoire qui est dans un mauvais état.

Qu’est ce qu’Alumni en quelques mots ? Qu’est-ce que le programme Alumni ?

Un lieu de rencontre et de partage pour connaître la culture bordelaise.

Resterez-vous en contact avec la communauté Alumni ?

Je resterai en contact avec mon parrain.

Qui est votre parrain et comment s’appelle son entreprise?

Denis Sabouret, il est directeur de la Tonnellerie Nadalié.

Votre parrain a-t-il joué le jeu d’ALUMNI?

Oui ! Notre relation est très vraie, on n’a jamais fait semblant, on s’est vraiment confronté sur différentes thématiques et je sais que je peux toujours lui demander un avis personnel.

Avez-vous pu approcher son entreprise ?

Oui

Si oui quelles ont été vos impressions sur son entreprise ?

Un exemple de qualité

Avez-vous rencontré sa famille? Vous a t-il invité chez lui ?

J’ai rencontré sa femme et on va organiser un dîner tous ensemble un jour !

Que retenez-vous de cette expérience ?

J’ai bien aimé la partie humaine de Bordeaux Alumni, je crois que j’ai eu beaucoup de chance.

Bordeaux Alumni…. et après? Comment voyez-vous la suite?

Apres je voudrais rester en contact avec Denis, et j’espère le voir un jour chez moi, pour lui montrer ma région. Je souhaite que Bordeaux Alumni puisse continuer !